Histoire de l'aérodynamisme

Le vol des oiseaux a toujours fasciné les Hommes révant de se soustraire aux lois de la pesanteur. C'est ainsi que l'on retrouve déjà dans la mythologie grecque ICARE, mort pour s'être approché trop près du soleil. Ce rêve s'est propagé au fil des siècles, mais les tests ne commencèrent à être concluant qu'à partir du Moyen-Age.

C'est à la Renaissance que la théorie de l'aérodynamisme s'installe grâce aux expériences de Galilée. Et c'est à cette même période que Léonard de Vinci, obsédé par le mécanisme de vol des oiseaux, terminait ses recherches sur leur physiologie. Ses découvertes fondamentales, comme les différences de pression autour du profil d'une aile, ne seront pourtant utilisées que cent ans plus tard, pour affiner les recherches sur l'aérodynamisme.

Des scientifiques réputés comme Newton ou Bernoulli ont permis d'arriver aux performances aérodynamiques actuelles.

Néanmoins, l'Homme n'a pas cessé au fil du temps d'améliorer les performances dans ce domaine, notamment en s'inspirant de la nature.